ÉTUDE MASSAGE & DÉMENCE

Pour les patients atteints de démence qui présentent des symptômes d’agressivité et d’agitation, des interventions bien-être telles que des activités en plein air, des massages et des thérapies tactiles peuvent être des traitements plus efficaces que les médicaments dans certains cas, suggèrent les résultats d’une étude canadienne publiée le 14 octobre 2019 dans Annals of Internal Medicine.

L’examen systématique et la méta-analyse, dirigés par le St. Michael’s Hospital of Unity Health Toronto et l’Université de Calgary, suggèrent que les activités de plein air étaient plus efficaces sur le plan clinique que les médicaments antipsychotiques pour traiter l’agressivité physique chez les patients atteints de démence. Pour les patients souffrant d’agitation physique, le massage et la thérapie tactile étaient plus efficaces que les soins habituels et la médication.

démence affecte 50 millions de personnes dans le monde et près des trois quarts des personnes vivant avec la maladie ont des symptômes neuropsychiatriques, notamment de l’agressivité, de l’agitation et de l’anxiété

Des chercheurs dirigés par le Dr Watt, qui est également

gériatre; Sharon Straus, directrice du programme d’application des connaissances à St. Michael’s et la Dre Zahra Goodarzi, gériatre et chercheuse à l’Université de Calgary, ont travaillé avec 12 partenaires de soins aux personnes atteintes de démence pour sélectionner les paramètres de l’étude en fonction des symptômes neuropsychiatriques fréquemment signalés de la maladie.

Ils ont identifié les rapports d’amélioration de l’agressivité et de l’agitation comme les deux principales mesures sur lesquels concentrer leur analyse et examen.

La démence affecte 50 millions de personnes dans le monde

Les résultats de l’étude sont basés sur une analyse de 163 essais contrôlés randomisés portant sur 23143 personnes atteintes de démence et sur l’étude des interventions pharmacologiques ou non pharmacologiques pour traiter l’agressivité et l’agitation.

Bien que l’étude permette de comparer les deux types d’interventions, les chercheurs soulignent que les symptômes neuropsychiatriques de la démence n’ont pas de solution universelle.

Le traitement doit être adapté au patient et à son expérience spécifique. Cette étude, cependant, met en lumière l’opportunité d’envisager de hiérarchiser les différents types d’interventions pour l’agressivité et l’agitation, le cas échéant.

D’autres recherches, viseront à comprendre l’influence des caractéristiques individuelles des patients sur leur réponse aux interventions. Les chercheurs notent également la nécessité d’une analyse des différences de coût entre les interventions pharmacologiques et non pharmacologiques pour traiter l’agressivité et l’agitation chez les patients atteints de démence.

Cette étude montre que des sorties en plein air diminuent l’agressivité des patients et les massages ou les thérapies du toucher réduisent l’agitation des malades.. Les soins multidisciplinaires sont donc efficaces et conformes à une approche de soins centrée sur la personne . Cette recherche  met en évidence les avantages et l’importance de soutenir des équipes multidisciplinaires fournissant des soins aux patients dans les milieux communautaires et de soins infirmiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Ads Blocker Detected!!!

Nous avons détecté que vous utilisez des extensions pour bloquer les publicités. Veuillez nous soutenir en désactivant ces bloqueurs de publicités.

Powered By
Best Wordpress Adblock Detecting Plugin | CHP Adblock