Réflexions

PAR JULIE EYELOM

Ce virus fait ressortir le plus beau et le plus laid de l’humanité. L’entraide, la compassion, l’amour mais aussi la peur, l’égocentrisme et le racisme.Je vois des leaders positifs se manifester et encourager/supporter des centaines de personnes. Je vois aussi l’intolérance, le manque de civisme et la violence.J’entends de beaux témoignages, parfois tristes mais tellement touchants, vrais.

J’entends aussi des aberrations qui me choquent et me troublent.Je vois des gens s’appeler, se parler, se pardonner. Je vois aussi des gens se disputer, s’insulter et se déchirer.Je vois des enseignants et des coachs se mobiliser partout sur internet transmettre leur savoir à leurs clients gratuitement. Je vois aussi des gens abuser des autres et s’en foutre complètement.Je vois des héros aller au travail pour assurer les soins aux malades et des chauffeurs transporter ce qu’il faut pour assurer que nous ayons tout ce dont nous avons besoin.

Je vois aussi des personnes qui font passer leurs besoins personnels avant ceux de la communauté.Je lis de beaux messages de paix. Je vois des familles se ré-unir. Je vois des gens faire ce qu’ils avaient toujours voulu faire mais qu’ils ne faisaient pas par « manque de temps ». Je vois aussi des messages de haine. Des couples qui ne peuvent plus se supporter.Je vois des jeunes qui se soucient de leur grand-maman mais aussi des jeunes qui ne veulent que vivre leur spring break. Je vois des retraités qui reviennent de Floride et qui vont magasiner bien tranquillement chez Walmart comme si de rien était et aussi des personnes âgées ayant vécu la guerre faire des vidéos pour inspirer les autres et relativiser la situation actuelle. Je vois des politiciens et des politiciennes observer ce qui s’est passé ailleurs et réagir rapidement. J’en vois d’autres qui n’assument pas leurs responsabilités ni leur leadership. Il y a des gens qui perdent leur emploi. D’autres qui ont le leur assuré. Il y a des gens qui gagnent beaucoup d’argent à la bourse et d’autres qui y perdent leur chemise. Je vois des médecins cubains laisser leurs familles derrière pour aider de purs étrangers, des italiens se rassembler à leurs fenêtres pour chanter et des québécois faire des arc-en-ciels. Je vois des nord-américains se victimiser parce qu’ils doivent rester dans leur maison avec les gens qu’ils aiment. Je vois aussi des enfants africains sans abri, qui pleurent en silence et qui meurent de faim sans que personne ne s’en soucie. Il y a des fake news qu’on aimerait vraies et de vraies nouvelles qu’on aimerait fausses. Il y a des amis devenus des ennemis et des ennemis devenus des amis. Je vois des personnes remplir leur panier de papier de toilette sans se questionner si c’est une bonne idée. Et d’autres laisser sur une table dehors des denrées pour les moins nantis.Je vois la solitude mais aussi la solidarité…

Je vois le plus beau et le plus laid des autres mais aussi de moi-même. Je vis le plus grand combat interne de ma vie et en même temps un moment de grande paix intérieure.

Est-ce cela l’expérience de la dualité? Cette crise m’apprend énormément de choses et surtout… très rapidement!!! J’ai l’impression d’avoir fait 10 ans d’apprentissage en 10 jours. Outre passer au travers de tout cela saine et sauve avec les gens que j’aime, je souhaite que notre niveau de conscience s’élève et que nous puissions évoluer vers la société que nous avons tous et toutes si longtemps souhaité avoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.