Toucher et développement cognitif

Le toucher avec le sens olfactif et le goût est le sens le plus primitif. Ce n’est que par la suite, c’est à dire dans la deuxième partie de la grossesse, que se développent les autres sens, soient l’audition et la vue.

Des scientifiques en France. à Caen, partent du postulat que  »le toucher serait la première base des apprentissages et que les mécanismes de traitement des informations mis en place via cette entrée tactile vont conditionner la façon dont le fœtus puis le nouveau-né vont ensuite comprendre les stimuli produits par les autres types de sensorialité. »

Selon cette hypothèse, l’étude pourrait permettre d’identifier si des anomalies tactiles génèrent des troubles de l’attention et/ou du spectre de l’autisme. Si le lien de cause à effet est établi, l’évaluation des perceptions tactiles des bébés pourrait devenir un outil de dépistage et le massage-parent enfant pourrait être une des pistes pour prévenir ou mieux soigner les troubles de développement cognitif.

Lire l’article complet du National Géographic ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.